News

Top 10… Ces vainqueurs en WorldSBK et en MotoGP™ : Partie 1

Tuesday, 26 May 2020 08:26 GMT

Peu sont ceux à avoir réussi l’exploit de triompher dans les deux plus grands Championnats du Monde…

Même si le Championnat MOTUL FIM World Superbike est toujours suspendu, nous saisissons l’occasion de revivre ses meilleurs moments. Cette semaine, nous avons sélectionné dix pilotes qui ont gagné à la fois en WorldSBK et en MotoGP™ ; avec un total de 17 succès, découvrez qui occupe le sommet de la hiérarchie !
 
10. Les grandes victoires de Tamada — 3 victoires en WorldSBK, 2 en MotoGP™
 
Makoto Tamada a fait des débuts discrets en WorldSBK en 1999, avec deux Tops 10 à Sugo. Mais c’est en 2001 qu’il a le plus brillé : un doublé sur le tracé japonais en tant que wildcard sous les couleurs Cabin Honda lui a ouvert les portes du MotoGP™. Il a décroché une première victoire à Jacarepagua au Brésil en 2004, le dernier vainqueur sur ce tracé, avant de s’imposer à domicile au Twin Ring Motegi.
 
9. « Little John » et son grand palmarès - 14 victoires en WorldSBK, 4 en 500cc
 
Le tempérament et l’excentricité de John Kocinski, Champion du Monde 250cc 1990, l’ont rendu célèbre. En 1991, il rejoint la catégorie 500cc. L’Américain enregistre son premier triomphe en Malaisie à laquelle s’ajoutent trois autres victoires au cours des trois saisons qui suivront. Kocinski fait son entrée en WorldSBK 1996 et connaît un franc succès. Deux victoires à l’occasion du Round inaugural avec le statut de rookie auront été inégalées jusqu’à Alvaro Bautista l’an dernier. Une grande rivalité avec Carl Fogarty les amènera à s’affronter pour le titre en 1997 ; Il raflera la mise avant de tenter un retour moins fructueux en 500cc.
 
8. Ben Spies fait une bonne première impression — 14 victoires en WorldSBK, 1 en MotoGP™
 
Avec trois titres AMA, Ben Spies a débarqué en WorldSBK en 2009 et a immédiatement figuré parmi les prétendants à la couronne. Une lutte menée durant une saison face au vétéran Noriyuki Haga qui a bouleversé l’ordre établi. Le titre s’est joué à Portimão, finale de l’année. Après avoir remporté 14 victoires, il a rejoint le MotoGP™ en 2010 avec Tech 3 Yamaha, se hissant sur le podium dès le cinquième rendez-vous. Son unique succès date du Dutch TT 2011. En 2012, en proie à la malchance, on ne peut que se demander ce qui aurait pu advenir de Ben s’il avait continué sur sa lancée…
 
7. Crutchlow entre en scène, Crutchlow conquiert — 3 victoires en WorldSBK, 3 en MotoGP™
 
Cal Crutchlow n’est pas seulement vainqueur à la fois en WorldSBK et en MotoGP™, il est aussi Champion WorldSSP. En 2010, il a remporté trois courses pour se classer cinquième du général du WorldSBK. L’année d’après, il s’est tourné vers Tech 3 Yamaha, mais c’est surtout l’année 2012 qui sera sa plus belle. Un premier podium à Brno n’allait être que le début en République tchèque puisque quatre ans plus tard, il décrochait sa première victoire en GP, 35 ans après le dernier succès britannique signé par Barry Sheene. Un grand avec de nombreuses victoires dans plusieurs catégories.
 
6. Checa se bonifie avec l’âge — 24 victoires en WorldSBK, 2 en 500cc
 
L’expérience est un atout décisif et dans le cas de Carlos Checa, il a été un des meilleurs acteurs en 500cc/MotoGP™ durant plusieurs saisons. Après avoir gagné sa première course à l’occasion du Grand Prix de Catalogne 1996, l’Espagnol s’est retrouvé en WorldSBK 12 ans plus tard, où il a remporté son premier succès au Miller Motorsport’s Park. Après avoir triomphé avec Honda, il est passé chez Ducati pour empocher le titre en 2011. Une année remarquable jalonnée de 15 victoires et il est à ce jour le seul Champion espagnol en WorldSBK.
 
Découvrez qui figure dans le Top 5 avec la deuxième partie demain, 27 mai !
 
Profitez de la saison 2020 du WorldSBK quand les courses reprendront avec le VidéoPass !