News

Top 10… Les courses WorldSBK les plus serrées de tous les temps : Partie 1

Wednesday, 15 July 2020 07:45 GMT

Se rapprocher, sur la piste comme dans le temps, voici un aperçu captivant de ce qui se profile à l’horizon…

Quand il s’agit du Championnat MOTUL FIM World Superbike, il n’y a rien de tel que ces courses très serrées, celles qui vous mettent à rude épreuve. Et bien, préparez-vous, car si 2020 a rencontré de nombreux obstacles, elle est sur le point de donner lieu à de nouvelles courses spectaculaires. La liste des arrivées les plus serrées de tous les temps risque fort de connaître un renouveau…
 
 
La dernière course en Nouvelle-Zélande a été l’occasion d’assister à ce qui fut alors l’arrivée la plus serrée de l’histoire du WorldSBK. Le duel Giancarlo Falappa contre Doug Polen s’est conclu avec un écart de seulement 0.010s. Après une première course décevante pour Falappa qui avait dû se retirer du groupe de tête, Polen a empoché un deuxième titre, mais les deux Ducati se sont livré une lutte acharnée tout au long de la deuxième course à l’issue de laquelle Falappa s’est imposé de justesse. Un peu plus loin, le public a salué la troisième place de leur héros Aaron Slight. 
 
 
Il est rare que trois pilotes abordent le dernier virage dans un ordre et en ressortent dans un autre, mais si un circuit peut le permettre, c’est bien Monza. Le dernier tour de la Course 2 a succédé à une manche historique, la Course 1, qui a été marquée par la première victoire de Max Neukirchner. Cette fois, Ryuichi Kiyonari cherchait la gloire, mais dans un ultime sprint « Nitro » Noriyuki Haga s’est imposé et son compatriote a aussi dû s’incliner face à Neukirchner. 0,009s séparait les deux premiers, un finish incroyable en Italie.
 
 
Deux grands, deux champions, mais dans ce duel, un seul vainqueur. James Toseland était bien décidé à signer son premier doublé et à faire honneur à son équipe néerlandaise, Ten Kate Honda. Tout semblait joué après un dépassement spectaculaire dans le dernier tour sur la Ducati Xerox de Troy Bayliss. Mais après freinage incisif dans la dernière chicane, il s’est écarté de la trajectoire et Bayliss a pu repasser pour s’imposer de peu. Aujourd’hui encore, cette course fait mal à Toseland.
 
 
Un classique moderne qui mérite sa place dans ce Top 10, d’abord parce qu’il est le plus récent, mais aussi parce que c’est le deuxième podium le plus serré de l’histoire. Toprak Razgatlioglu, bien déterminé à offrir à Yamaha une première victoire en 2020, menait les hostilités dans le dernier virage. Malgré une ultime attaque de la Kawasaki d’Alex Lowes et la puissance de la Panigale V4 R de Scott Redding, le protégé de Kenan Sofuoglu a tenu bon pour devenir le premier Turc leader du Championnat et le 17e vainqueur Yamaha. 
 
 
Autre course décidée par 0.007s, la première manche de Portimão 2013 a donné lieu à une confrontation passionnante entre Marco Melandri, sur BMW, Sylvain Guintoli, sur Aprilia, et Tom Sykes, sur Kawasaki. Après que Sykes ait obligé Melandri à s’écarter au virage n°1 du 17e tour, l’Italien a eu du pain sur la planche à six boucles de l’arrivée, mais Sykes a commis une erreur et a rendu les armes au passage suivant. Dans le dernier tour, Melandri a dominé son rival pour le titre, malgré une ultime attaque de Guintoli. 
 
Revenez demain, 16 juillet, pour la deuxième partie et profitez de la saison 2020 avec le VidéoPass WorldSBK !